En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nécessaires au bon fonctionnement du site. En savoir plus ×

Mutuelle étudiante pas chère : comment un comparatif en ligne permet de trouver la meilleure à petit prix ?

mutuelles étudiantes

Trouvez une mutuelle étudiante pas chère demande de faire un comparatif en ligne afin d'avoir une vue d'ensemble sur les offres dédiées aux étudiants et aux jeunes de moins de 26 ans avant de pouvoir choisir la moins couteuse.

D'ailleurs, une liste de mutuelles étudiantes aux prix les moins chers est proposée à chaque réalisation de devis sur « Mutuellemoinscher.fr ».

Sur ce comparateur, les cotisations des complémentaires pour universitaires commencent à partir de 14.50 € ; de plus, plusieurs formules santé éligibles aux aides étatiques sont disponibles.

Dans ce qui suit, le site vous dévoile des astuces à prendre en compte lors de faire des devis pour réussir le choix d'une complémentaire santé spéciale étudiants. De plus, le comparateur énumère les aides et les allocations à la portée des jeunes durant le cursus universitaire.

Mutuelle étudiante pas chère : astuces pour comparer celles les moins chères et aux meilleurs garanties médicales

Comparer les mutuelles et complémentaires santé les moins chères proposées aux étudiants demande, de simuler des devis comparatifs, et puis, de suivre ces 6 astuces pratiques :

  • Exclure les garanties superflues : se limiter aux remboursements des frais médicaux prioritaires permet de garder des cotisations basses. Dans ce contexte, l'étudiant en parfaite santé peut se contenter d'une mutuelle pour l'hospitalisation seulement.
  • Préférer une mutuelle santé qui encourage la consultation des médecins signataires de CAS : les complémentaires, qui collaborent avec les praticiens conventionnés (sans dépassements d'honoraires), compriment leurs coûts et proposent souvent des réductions tarifaires intéressantes.
  • Privilégier les formules santé spéciales hospitalisations si possible : les étudiants en bonne santé et sans frais médicaux coûteux particuliers peuvent limiter les garanties de leurs mutuelles aux hospitalisations ; cela est l'une des solutions pour grader des cotisations raisonnables.
  • Vérifier le délai de carence : les étudiants sans frais médicaux urgents peuvent opter pour des mutuelles avec des périodes d'attente connues pour leurs tarifs moins chers que ceux des formules à effet immédiat.
  • Examiner la possibilité de participer à la gestion des dossiers : certains assureurs proposent cette option ; il s'agit de retenir 1 ou 2 € de la valeur de chaque remboursement en contrepartie d'une réduction intéressante sur le tarif.
  • Vérifier les formules éligibles à l'ACS : plusieurs mutuelles santé présentées sur « Mutuellemoinscher.fr » sont éligibles à l'aide pour payer la complémentaire santé. D'ailleurs, ceci est avantageux pour un étudiant et permet d'économiser considérablement sur les cotisations.

Plus d'une compagnie partenaire propose des offres qui englobent les points susmentionnés ; c'est le cas avec la Mutuelle SwissLife, APREVA, MIEL Mutuelle, etc. Néanmoins, il est à rappeler que selon les prises en charge des frais médicaux les plus coûteux de l'universitaire, les complémentaires santé étudiantes peuvent avoir les caractéristiques d'une excellente mutuelle spécialisée pour le remboursement de l'optique, le dentaire, les frais de grossesse, etc., à un tarif raisonnable; comparez-les gratuitement en ligne.

Mutuelle étudiante : quelles sont les aides étatiques proposées pour payer moins cher sa complémentaire santé ?

L'étudiant peut recourir à 3 aides de l'état pour payer moins cher sa mutuelle ou la rendre « gratuite », et ce, sous certaines conditions et indépendamment de tout revenu comme une bourse, un salaire lors d'un stage ou d'un travail en alternance :
L'aide à la complémentaire santé : l'attribution de l'ACS dépend de la situation de l'assuré, ainsi que son âge :

  • Pour les moins de 25 ans :

    L'étudiant demande généralement l'aide pour payer sa complémentaire santé avec ses parents. Toutefois, il peut déposer une demande autonome s'il :

    • n'habite pas chez ses parents (ou ne figure pas sur leurs déclarions des revenus)
    • garde un ou plusieurs enfants à sa charge
    • bénéficie de l'aide d'urgence annuelle.
  • Pour les plus de 25 ans :
    l'étudiant peut déposer sa demande d'une façon autonome il a la possibilité de faire appel à :
    • L'aide d'urgence annuelle : cette allocation s'adresse aux étudiants boursiers ou non qui souffrent de déficits financiers (Sauf situation d'handicap), l'âge limite pour en bénéficier est de 35 ans.
    • Le revenu de solidarité active : le RSA est accessible aux étudiants qui :
    • ont travaillé 2 ans en alternance avant la demande
    • sont des parents seuls et isolés.

Il est bon de noter que lorsque un jeune termine ou arrête ses études, il est tenu d'informer la CPAM (caisse primaire de l'assurance maladie) la plus proche de son lieu de résidence, l'agent responsable lui indiquera les démarches à effectuer pour mettre fin à l'aide et, si nécessaire, résilier sa mutuelle.

Cela est aussi nécessaire quand l'universitaire atteint l'âge limite (25 ans) pour bénéficier du statut particulier d'étudiant ; à ce stade, il est bon de se poser à nouveau la question « quelle complémentaire santé choisir ? » pour bien assurer sa santé après la fac.

Mutuelle santé pour étudiants : liste des alternatives possibles pour les universitaires privés de l'aide à la santé

Vu que les aides de l'état sont soumises à certaines conditions d'attribution, plusieurs étudiants s'en trouvent privés. Dans ce sens, le comparateur propose 2 alternatives pour leur garantir l'accès à la santé :

  • Recourir aux prêts bancaires pour étudiant : sans la moindre condition de ressources exigée, les banques proposent des prêts pour étudiants qui varient de 1.000 € à 45.000 € le prêt bancaire est une solution avantageuse pour un universitaire qui se prépare pour un traitement médical lourd ou celui qui souhaite faire une chirurgie esthétique onéreuse.
  • Consulter gratuitement aux centres de santé universitaires : ces établissements médicaux pour universitaires donnent accès à une variété de soins sans avance de frais. L'étudiant peut être soigné même si son dossier de Sécurité Sociale est inachevé, l'établissement s'occupe plus tard des remboursements auprès de la CPAM ou des mutuelles.
  • Solliciter une aide particulière du département/région/ville : les conseils généraux peuvent soutenir leurs étudiants en offrant des bourses annuelles ou bien des prêts d'honneur.

Pour mieux choisir sa mutuelle santé d'étudiant, n'hésitez pas à comparer les meilleures compagnies partenaires sur « Mutuellemoinscher.fr » et découvrez les avantages de chacune d'elles.

Commentaires | Ajoutez un commentaire
  • Aucun commentaire

Ajouter votre commentaire

0
Mutuelle santé étudiante : comparatifs pour des tarifs moins chers

Mutuelles partenaires